Headwrap : les origines de l’attaché de foulard

L’attaché de foulard ou le Headwarp en anglais est un accessoire à la fois esthétique et protecteur. Les femmes noires portaient l’élément dans de nombreuses occasions. En analysant de près son origine, il revêt des siècles d’histoire.

Un style qui vient des États-Unis

Durant l’assujettissement aux États-Unis, les femmes noires étaient obligées de couvrir leurs cheveux. Il est possible de situer l’époque entre 1619 et 1865. Cela était dû en grande partie par la loi Tignon édictée en 1785 par le gouverneur de la Louisiane. Vous pouvez découvrir davantage d’information sur le sujet sur https://fr.wikipedia.org/wiki/Tignon. L’instauration du couvre cheveu était destiné avant tout afin d’empêcher que les hommes blancs jettent leurs dévolus sur les femmes noires. L’interdiction ne se limitait pas seulement sur les cheveux. En effet, elles n’avaient pas non plus le droit de porter des bijoux. Toutes ses mesures étaient en réalité fomentées par les femmes blanches en raison de leur jalousie. Son usage visait aussi à dénigrer les servantes puisque le fait de couvrir ses cuirs chevelus était synonyme de honte.

Un symbole culturel

Durant cette même période, les femmes n’étaient pas autorisées à montrer ses tresses en public. Ainsi, elles n’avaient plus d’identité culturelle. Cependant, les serves affranchies d’autres compté étaient venus massivement en Amérique. Exemple, les Antillaises. Ces dernières ont mené une petite révolution en intégrant des plumes ou encore des ornements sur le maré tèt. Après l’abolition de l’esclavage, il est devenu en désuète. L’explication est que les femmes noires étaient désormais attirées par les longs vêtements dits chenilles de papillons des femmes blanches. Elles adaptaient aussi tant bien que mal leur coupe par la même occasion. Il revient en 1960 grâce à de nombreux mouvements socio-culturels et politiques.

Un accessoire de mode

Les femmes portaient le turban pour diverses raisons. Certaines parlent de pratiques culturelles ou religieuses tandis que d’autres affirment des raisons esthétiques. Il est pareillement réalisable d’employer l’élément pour éloigner les mauvais esprits. Quoi qu’il en soit, le Headwarp est devenu à la mode dans les années 80. De nos jours, il est adopté par de nombreux artistes qui continuent de véhiculer l’emblème d’oppression et de liberté.